Le dernier Numéro Les anciens Numéros
  • Le dernier numéro d'Offroad 4x4 Magazine
  • Les anciens numéros d'Offroad 4x4 Magazine
  • Rejoignez- nous sur Facebook

Dakar 2019 : Loeb gagne un Stage 5 écourté

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Partager sur Google Plus Partager sur Linkedin
 

Dakar 2019 - Stage 5

 

En ce vendredi 11 janvier, veille de la journée de repos, pilotes et copilotes devaient se départager sur une spéciale de plus de 500 km divisée en deux parties. N’ayant plus rien à perdre, Carlos Sainz attaqua dès le début de la spéciale. Résultat, le pilote madrilène s’empare du meilleur temps au CP1, 35 secondes devant son coéquipier Stéphane Peterhansel et près de deux minutes devant Nasser Al-Attiyah.

 

Mais, c’était sans compter avec un Sébastien Loeb déchaîné (peut-être par le rejet de sa réclamation par la direction de course). Après 100 km sous secteur sélectif, le pilote alsacien pointait à seulement 12 secondes de son ex-coéquipier espagnol, devançant de 8 secondes Stéphane Peterhansel et d’une demi-minute Nasser Al-Attiyah. Une avance qui ne fit qu’augmenter au fil des kilomêtres. Mettant à profit la vitesse de pointe de son Buggy Peugeot, le nonuple champion du monde porta son bénéfice temps à plus de 9 minutes sur Nasser Al-Attiyah et 11 minutes Stéphane Peterhansel avant la neutralisation.

 

Entre-temps, coup de tonnerre ! Radio bivouac annonça un Carlos Sainz arrêté autour du km 200. Un stop qui dura plus d’une demi-heure pour une raison encore inconnue.

 

Puis, après une neutralisation de 66 km, les concurrents auto repartirent pour un second secteur sélectif de 136 km. Une sorte de mi-spéciale sur laquelle Sébastien Loeb lâcha encore plus les chevaux... au point de reléguer très rapidement Nasser Al-Attiyah à plus de 10 minutes. Pour sa part, à cause d’un plantage dans le Fech Fech au kilomètre 478 de la spéciale, Stéphane Peterhansel aurait du accuser un retard de 26 minutes par rapport à Sébastien Loeb. Enfin, si la spéciale avait été jusqu’à son terme !

 

Mais, à 17h08 (23h08), la direction de course décida d’interrompre la spéciale au CP3 à cause du brouillard qui rendrait la fin du tracé trop périlleux pour les concurrents.

 

En soi, cette interruption ne changea pas vraiment l’ordre d’arrivée. Au CP3, Sébastien Loeb devançant Nasser Al-Attiyah de 10’58’’ et Stéphane Peterhansel de 13’01’’. En fait, cet arrêt prématuré se fit au bénéfice de Monsieur Dakar qui reste ainsi au contact de son adversaire qatari. Moins de douze minutes les séparant au général.

 

Quatrième de l’étape, Nani Roma devance dans l’ordre Jakub Przygonski, puis Cyril Despres et Harry Hunt.

 

Pour sa part, Carlos Sainz dut se contenter du douzième chrono du jour. Quant à Yazeed Al Rajhi, deuxième du général jeudi matin, le pilote saoudien aura tout perdu en deux jours puisqu’au terme de la première partie de la spéciale, il pointait à 1h30 de Loeb.




Partager sur Facebook Partager sur Twitter