Le dernier Numéro Les anciens Numéros
  • Le dernier numéro d'Offroad 4x4 Magazine
  • Le mag 4x4 totalement gratuit

Dakar 2021 : Serradori et Loeb malchanceux

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Partager sur Google Plus Partager sur Linkedin
 

 

Première surprise en ce vendredi 8 janvier, David Castera avait décidé de retarder d’une heure et demie le départ de la sixième étape et d’en raccourcir le tracé d’une centaine de kilomètres. Pourquoi ? Tout simplement pour alléger le programme et préserver le physique d’équipages déjà bien éprouvés par l’étape de la veille.

 

Deuxième fait marquant de la matinée, après avoir cassé un amortisseur et arraché une roue, Mathieu Serradori, Fabian Lurquin et toute l’équipe SRT Racing ont réussi l’exploit de remettre en état le buggy #308 pour que le pilote varois et son copilote belge soient au départ de cette sixième spéciale longue de 347 km.

 

Dakar 2021 : Serradori et Loeb malchanceux

 

Mais revenons au déroulé de ce stage 6. Bien que parti neuvième, dès le premier WP, Carlos Sainz pointa en tête. Il faut dire aussi que le pilote espagnol accuse un retard de plus de 48 minutes sur son coéquipier Stéphane Peterhansel au général. Du coup, pas le choix, il devait lâcher les chevaux pour conserver un espoir pour la seconde semaine.

 

Avec le deuxième chrono du jour, à quatre minutes d’El Matador, on retrouve un pilote Toyota en la personne de Yazeed Al Rajhi qui devance de près de trois minutes son coéquipier Nasser Al-Attiyah.

 

Pour sa part, longtemps crédité du troisième temps intermédiaire, Stéphane Peterhansel limite la casse au général en terminant ce stage 6 avec seulement 18 secondes de retard sur son « meilleur ennemi qatari ».

 

Pour les autres top-pilotes français, la journée s’est révélée plus compliquée. Déjà, au km 97, Sébastien Loeb s’est retrouvé immobilisé en bord de piste après avoir cassé un triangle avant sur son buggy Hunter. À l’heure où nous écrivons ces lignes, il a déjà perdu plus de 6 heures et n’a toujours pas bougé.

 

Autres malchanceux du jour, Mathieu Serradori et Fabian Lurquin ont perdu une roue arrière à seulement… 19 km de l’arrivée ! Le temps que l’assistance le dépanne et le Century #308 franchit la ligne d’arrivée avec 1 heure et 46 minutes de retard. Conséquence directe, le pilote varois pointe désormais à la 47ème place du général.

 

Dakar 2021 : Serradori et Loeb malchanceux

 

Dans ces conditions, Cyril Despres sauve l’honneur tricolore en finissant à une très belle 9ème place, suivi de près par Christian Lavieille qui se classe à la 12ème place du jour.




Partager sur Facebook Partager sur Twitter