Le dernier Numéro Les anciens Numéros
  • Le mag 4x4 totalement gratuit
  • Les anciens numéros d'Offroad 4x4 Mag
  • Le dernier numéro d'Offroad 4x4 Magazine

Les 24 h TT 2021 : un plateau exceptionnel

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Partager sur Google Plus Partager sur Linkedin
 

 

Ce week-end du 11 et 12 septembre 2021, près de 300 pilotes relèveront le défi de la 29ème édition des 24 h tout-terrain de France à Fontaine-Fourches (77).

 

Les 24 h TT de France 2021 : un beau plateau

 

Encore un plateau exceptionnel !

 

Cette édition sera l’occasion de retrouver 79 voitures et 288 pilotes sur la ligne de départ (76 voitures 24 h + 3 voitures 6 h). Bien sûr, le vainqueur 2020, le team Laurent Fouquet Off Road (n°01) remettra son titre en jeu, comme ceux portés par le 1er T2, le 1er 2 roues motrices et le premier VH de l’édition précédente. Respectivement les teams « Etruscan Racing Team » (n°93), « Auto Rétro Passion » (n°60) et « À donf Médoc » (n°33).

 

Parmi les pilotes, seront présents ce samedi 11 septembre : Laurent Fouquet (n°01) le tenant du titre, Jean Luc Martineau (n°07), Vincent Foucart (n°10) et ses équipiers Gilles Billaut et Philippe Boutron, Alexandre Andrade, Cédric Duplé et Yann Morize (n°22). Notons aussi la participation de Wilfried Merafina, créateur-organisateur de la Lamera Cup (n°17) et des figures des rallyes-raids comme Yves Tartarin (n°93), Philippe Pinchedez et Reynald Privé (n°20).

 

Certains de ses pilotes courront au sein d’écuries professionnelles tandis que d’autres feront partie de teams 100 % amateurs. Parmi les structures pros, on peut citer PH Sport (n°46 / 47), Laurent Fouquet Off Road (n°01 / 07), Sodicars (n°10 / 45), DBH (n°76 / 86 / 96), Pinch Racing (n°09 / 20), Quad Bike Evasion (n°57 / 58 / 59) ou encore Dubois Polaris (n°53 / 54).

 

La légende des 24HTT

 

Yves Tartarin (n°93), quintuple vainqueur de l’épreuve, sera pour la 29ème fois sur la ligne de départ des 24 h. À ce jour, il est le seul pilote à avoir participé à toutes les éditions des 24 h Tout-Terrain de France depuis 1993 !

 

les 24 h au féminin

 

Trop peu nombreuses certes, mais pas moins ambitieuses ! 8 femmes pilotes et 5 femmes coéquipières prendront part à cette édition 2021. Florence, Blandine, Sabrina, Manon, Lie-Lou, Léa, Anaïs, Mylène, Andreia Flipa, Aurélie, Amélie, Mathilde, Anne-Charlotte, on compte sur vous !

 

Les plus jeunes pilotes du plateau

 

Romain Neto (n°63) et Émilien Carelle (n°69) : 17 ans
Matteo Merafina (n°17) et Valentin Bercon (n°39) : 18 ans
Mais la plus jeune participante se trouve du côté des coéquipier(e)s : Mathilde Ghidinelli, 16 ans (n°21)

 

37% de SSV, 50% de buggys, 13% de 4x4

 

Cette année, les T1 resteront majoritaires (50%) même si les SSV représenteront une part imposante du plateau engagé avec plus d’une voiture sur 3 qui sera un SSV (36%). L’édition 2020 comptait 8 SSV dans le top 10 dont le 2ème scratch Pole Position 77 / Sofrat qui sera à nouveau présent en 2021 (n°2), tout comme le vainqueur de la 1ère édition des 6 h Tout-terrain d’Île-de-France, JLS Motorsport (n°67) qui a décidé de prendre part aux 24 h cette année.

 

Les nouveautés réglementaires FFSA 2021

 

Après une entre-saison houleuse lors de la publication des règlements fédéraux 2021 dont les nouvelles dispositions concernaient principalement les SSV (bride obligatoire entre autres), les précédents résultats des épreuves tout-terrain montrent que ces engins restent très compétitifs face aux buggys. En ce qui concerne le déroulement de cette édition 2021, deux nouveautés devront être scrutées par les teams managers : un 6ème arrêt obligatoire en zone de ravitaillement (contre 5 en 2020), ainsi que l’interdiction de réparer une voiture en panne sur le circuit (remorquage obligatoire).

 

Les 6 h Tout-Terrain d’Île-de-France : très petit mais costaud

 

Certes, une course avec moins de 5 partants, cela interrogerait toute personne qui ne mêlerait pas à sa réflexion le contexte sportif de cette doublure des 24 h créée en 2020. Permettre une forme de « tremplin » aux pilotes pour qui les 24 h représentent un investissement budgétaire ou sportif trop intimidant, et enrichir le calendrier du championnat, tels sont les objectifs de cette course. L’immense majorité des pilotes qui composent habituellement les épreuves de 6 h s’engagent sans hésiter aux 24 h plutôt qu’à sa doublure au format 6 h, et parmi les pilotes ayant découvert Fontaine Fourches par les 6HTT 2020, beaucoup ont décidé cette année de franchir le pas des 24 h. Pas de quoi décourager l’organisation tant que ces objectifs permettent d’offrir à des équipes de vivre leur course au sein de l’épreuve phare de la discipline, sur le même circuit, avec les mêmes concurrents.

 

36 voitures relèvent le défi en famille, un record en 29 ans !

 

Une des caractéristiques des 24 h, le nombre important d’équipes composées de membres de la même famille. Mais jamais celle-ci ne s’est autant illustrée que pour cette édition : 5 voitures sont uniquement composées de pilotes de la même famille, et 31 autres réunissent au moins deux membres.

 

Équipes 100% famille

Wilfried, Blandine, Thomas, Mattéo Merafina (n°17) Philippe, Alexandre, Antoine Fournier (n°44)
Jean-Philippe, Stéphane et Jocelyn Dellile (n°41) Christophe, Régis, Kévin Durand (n°35)
Luc, Alain et Jérôme Bertet (n°117)

 

Oncles-neveux, parents-enfants, cousins

Igors et Rudolfs Skoks (n°05) Mathieu, Thomas et Éric Wiame (n°04)
Richard et André Bastet (n°11) Mickaël et Frédéric Martinez (n°15)
Thomas et Reynald Privé (n°20) Hugo, Mathilde et Christophe Ghidinelli (n°21)
Benjamin et Jedidia Favre (n°25) Frédéric et Thibaut Louit (n°34)
Antoine et Christophe Rocard (n°46) Dominique et Quentin Llasera (n°52)
Alain et Maxence Bernard (n°63) Samuel et Jean-Luc Dumas (n°67)
Didier et Émilien Carelle (n°68) Emmanuel et Noël Ramos (n°71)
Léa et Jérémy Halter (n°76) Thierry et Kévin Isidore (n°84)
Christian et Sébastien Delamotte (n°86) Jason et Fabrice Sellem (n°95)
Arthur et Amaury Leroux (n°96) Frédéric et Laurent Couanard (n°99)
Christian et Claude Barbier (n°100) Daniel et Kevin Sellier (n°103)
Jean et Philippe Boucard (n°103) Paul et Arnaud Euvrard (n°105)
Didier et Christophe Lucquin (n°110)

 

Ils se défient dans des voitures différentes

Tony Salvatore (n°09) et Michel Salvatore (n°14)
Philippe Quinet (n°14) et Hervé Quinet (n°89)
Yann Loïc Morize (n°22) et Thomas Morize (n°77)
Olivier Barré (n°38) et Michel Barré (n°56)
Nicolas, Manon et Lie-Lou Iste (n°57) et Didier Iste (n°58)

 

Les 24 h TT de France 2021 : un beau plateau




Partager sur Facebook Partager sur Twitter