Le dernier Numéro Les anciens Numéros
  • Le mag 4x4 totalement gratuit
  • Les anciens numéros d'Offroad 4x4 Mag
  • Le dernier numéro d'Offroad 4x4 Magazine

Le naufrage Audi au terme du stage 1

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Partager sur Google Plus Partager sur Linkedin
 

 

Le naufrage Audi lors du stage 1

 

Au départ de ce Dakar 2022, tout le monde s’attendait à un rallye à rebondissements. Pour la simple et bonne raison que tous les top-teams y engrainaient de nouvelles autos. L’Hilux GR DKR (T1+) pour Toyota, le Hunter maxi (T1+) pour Bahrain Raid Xtreme ou encore la RS Q e-tron (T1-E) pour Audi. Seul X-Raid faisait exception avec ses buggys Mini, mais confiés à des pilotes moins expérimentés.

 

Par contre, sachant que le T1 hybride Audi fut mis au point par l’équipe d’ingénieurs X-Raid, personne n’aurait imaginé que les trois pilotes de la marque aux anneaux (à savoir Carlos Sainz, Stéphane Peterhansel et Mattias Ekström) seraient out pour la victoire finale au terme de la première spéciale. Mais, nous allons y revenir…

 

Au terme des 333 km de premier vrai secteur chronométré du Dakar 2022, Nasser Al-Attiyah et Mathieu Baumel signent le meilleur temps. Une victoire tactique car, après sa première place au terme du prologue de la veille, le pilote qatari avait décidé de s’élancer en 10ème position. Du coup, il a pu profiter des traces de ses adversaires qui le précédaient pour se guider.

 

Le naufrage Audi lors du stage 1

 

Au décompte final, le nouveau champion du monde FIA des Bajas précède de plus de 12 minutes la paire Sébastien Loeb / Fabian Lurquin et de plus de 21 minutes le binôme tchéque Martin Prokop / V. CHYTKA.

 

Le naufrage Audi lors du stage 1

 

Et les Audi dans tout cela ? Alors qu’il pointait en deuxième position au km 121, Stpéhane Peterhansel aurait arraché son train arrière au km 153 et, au moment de ce compte-rendu, il attendrait son assistance en bord de piste.

 

De son côté, longtemps deuxième à moins de deux minutes de Nasser Al-Attiyah lors de la seconde partie de la spéciale, Mattias Ekström concède plus d’une heure et 20 minutes entre le km 240 et 299. Pour l’instant, nous ne connaissons pas la raison de cette contre-performance. Mais, au vu du nombre de concurrents qui ont jardiné dans ce secteur, on pencherait pour une erreur de navigation.

 

Sûrement, la même cause pour Carlos Sainz. Quatrième au km 240, El Matador perdit plus de 2 heures sur le même secteur.

 

Autre grand perdant de la journée, pour une raison encore inconnue (mais on penche aussi pour un problème de Navigation), Nani Roma perdit également plus d’une heure et 17 minutes au terme de ce Stage 1.

 

Côté frenchy, la bonne opération du jour est à mettre au crédit de Cyril Despres qui se classe 10ème, juste devant le MD Optimus de Christian Lavieille ( 11ème). À terme de cette journée un peu folle, un autre buggy MD Rallye rentre dans le top 20. À savoir celui de Michaël Pisano qui se classe 17ème.

 

Pour sa part, Mathieu Serradori doit se contenter de la 24ème place du jour avec plus d’une heure et 22 minutes de retard tandis que Pierre Lachaume prend le 27ème chrono.




Partager sur Facebook Partager sur Twitter