Le dernier Numéro Les anciens Numéros
  • Le dernier numéro d'Offroad 4x4 Magazine
  • Les anciens numéros d'Offroad 4x4 Magazine
  • Rejoignez- nous sur Facebook

Dakar 2019 : Peterhansel gagne, Sainz perd

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Partager sur Google Plus Partager sur Linkedin
 

Décidément, les spéciales de ce Dakar 2018 se suivent, mais ne se ressemblent pas. Pour preuve, en ce mercredi 9 janvier, au terme de la spéciale 3, tous les pronostics viennent de voler en éclat !

 

Vainqueur de la spéciale précédente, Sébastien Loeb avait la lourde tâche d’ouvrir la piste aujourd’hui dans les dunes d’Acari. Un rôle ingrat qui semble avoir posé problème au pilote alsacien et à Daniel Elena puisque la Peugeot n°308 arriva avec un déficit de 42’55’’ sur le vainqueur du jour. Résultat, Sébastien Loeb termine 11ème au scratch et dégringole à la 8ème place du général.

 

Dakar 2019 - Stage 3

 

À l’opposé, Stéphane Peterhansel partit en dix-septième position de San Juan de Marcona. Profitant des traces des autres concurrents, Monsieur Dakar n’eut qu’à laisser parler son talent de pilote dans les dunes. Épargné par les soucis mécaniques et les crevaisons, au fil des kilomètres, le pilote Mini ne cessa de creuser l’écart sur ses adversaires. Seul Nasser Al-Attiyah réussit à soutenir le rythme. Résultat, la pilote Toyota termine qu’à 3’26’’ du buggy X-Raid. Un résultat qui permet au Qatari de prendre les commandes du classement général.

 

Derrière, deux Mini 4-roues motrices se tiennent en moins d’une minute. Jakub Przygonski devançant Yazeed Al-Rajhi. À noter que cette quatrième place permet au pilote saoudien de devenir le dauphin de Nasser Al-Attiyah au provisoire, devant Stéphane Peterhansel, troisième au général.

 

Vient ensuite la Mini 4-roues motrices de Nani Roma, puis le second Buggy X-Raid, celui de Cyril Despres… à plus de 28 minutes de son coéquipier. Pourtant, l’ex-motard est resté au contact de Stéphane Peterhansel et Nasser Al-Attiyah durant toute la première partie de la spéciale. Seulement voilà, Cyril Despres a mal négocié le secteur de Duna Argentina, ce qui lui a fait perdre plus de 24 minutes.

 

Mais, ce n’est rien comparé à Carlos Sainz ! En effet, à l’heure de ce compte-rendu, El Matador n’a toujours pas franchi la ligne d’arrivée. Pourquoi ? Car, au kilomètre 38 de la spéciale, le vainqueur en titre du Dakar a arraché la roue avant de son buggy sur un rocher. Par chance, après plus de trois heures d’arrêt, il put réparer et repartir. Mais, le pilote espagnol roule au ralenti. Qui sait si la réparation tiendra et quand il franchit la ligne d’arrivée de la spéciale ?

 

Autre grand perdant du jour, le leader du général, alias Giniel de Villiers, fut arrêté au kilomètre 172 de la spéciale. Pour l’instant, aucune explication officielle. Mais, au vu de certains retours et des traces d’huile sous son Toyota Hilux, le problème semble assez grave pour que le pilote sud-africain doive attendre son assistance.

 

Enfin, à noter la belle performance de Mathieu serradori qui pointe à la 12ème place du scratch à 19 secondes de Sebastien Loeb.




Partager sur Facebook Partager sur Twitter